Walk on the moon
avatar
  • Messages : 59
  • CES : 400
  • Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://evolved.forumactif.com
Walk on the moon
Vie à bord de l'Alpha Chimera

Règles de vie

– Chacun et chacune est prié de veiller au bon fonctionnement de la communauté en se montrant respectueux et civilisé envers ses pairs. Aucun conflit aboutissant à la violence ne sera toléré.
– Le vol, la violence sous quelque forme que ce soit, le viol, le meurtre sont interdits et seront sévèrement jugés, conformément aux déclarations juridiques du droit international.
– Tout acte inconsidéré ou irréfléchi entrainant la mise en danger d’autrui ou de la communauté n’est pas tolérable. Dans chaque lieu spécifique sont indiquées des règles de sécurité à appliquer pour éviter le moindre incident qui mettrait en péril cette expédition.
– La dégradation volontaire ou non de tout matériel, appareil ou lieu du vaisseau est interdite. Celles et ceux commettant des actes de détérioration seront exposés à des sanctions sévères, prononcées par les autorités compétentes.
– Chaque passager se doit de respecter la répartition en classes et ses accès spécifiques. Toute tentative de fraude, d’extorsion ou de chantage pour obtenir des avantages non pourvus par la classe du contrevenant conduira à une mise en examen et à des sanctions.
– Les règles de circulation indiquées dans les couloirs doivent s’appliquer à tous. Il est rappelé qu’il est interdit d’organiser des courses sauvages en trottinette magnétique.


Les sanctions qui peuvent s’appliquer en fonction de la gravité des actes commis sont : l’enfermement, l’amende, la rétrogradation en classe inférieure ou à un poste inférieur, les travaux d’intérêt général, le bannissement définitif.

Quotidien
Chaque passager, avant le départ, a préalablement été réparti dans l’une des trois classes du vaisseau, en fonction de son importance et surtout de ses revenus. Une personne de troisième classe n’a donc pas accès aux mêmes services et divertissements qu’une autre en première classe. Chaque classe représente une partie du vaisseau en ce qui concerne les logements, sachant que le reste des boutiques, restaurants et autres lieux de distraction se trouvent dans des ailes communes à tous, mais pas forcément accessibles à tous, grâce aux accréditations propres à chaque passager.

Première classe : il s’agit des personnes les plus importantes pour la vie communautaire ou du vaisseau, et accessoirement, des plus fortunées : politiques, scientifiques de renom, héritiers plein aux as. Ils jouissent d’un grand confort, dans leurs cabines qui font davantage office de suites luxueuses, et leurs repas parfaitement diététiques et bio arrosé au champagne.
Deuxième classe : on peut les associer à la classe moyenne sur Terre, regroupant les corps de métiers avec une certaine instruction mais n’ayant pas la chance d’avoir un salaire mirobolant. Ayant accès à un large panel de divertissements, ce sont véritablement eux qui font fonctionner la boutique. Ils logent dans des cabines au confort tout à fait respectable, n’ayant entre autre juste pas accès au Jacuzzi comme en première.
Troisième classe : ils représentent l’immense majorité du vaisseau. Petits techniciens, ouvriers, mains utiles sous la direction des scientifiques ou des ingénieurs. Ne pouvant se payer le luxe d’avoir de véritables steaks de bœuf dans leurs assiettes, ils doivent de contenter de repas protéinés reconstitués qui n’ont pas forcément l’aspect de l’escalope de poulet dont ils empruntent le goût.
Personnel naviguant : il s’agit du personnel s’occupant de la navigation du vaisseau. Equipe resserrée autour du commandant de bord, ils se sont relayés en deux équipes pendant les dix années de voyages, par période de cinq ans, pour veiller au bon déroulement du voyage. Etant donné qu’ils sont exclusivement associés à la salle de commande, ils profitent des avantages de la première classe depuis le réveil de tous les passagers.


Les journées sont adaptées selon le système horaire de la planète Elpida, à savoir qu’une rotation journalière représente 28 heures terriennes. Afin de contribuer à l’acclimatation des passagers, les journées du vaisseau sont donc de 28 heures et non plus 24. Bien qu’ayant de nombreux bars et restaurants fonctionnant sans discontinuer, le réfectoire principal, majoritairement fréquenté par les passagers en classes 2 et 3, commence à servir le petit-déjeuner dès 4h du matin. Le réveil des passagers ayant un travail en rapport avec le bon fonctionnement du vaisseau ou des infrastructures de la future colonie est géré automatiquement par le système central Darwin. Il est d’ailleurs à savoir que les tâches de maintenance ou robotisées mais nécessitant la surveillance d’un humain sont divisées en quatre postes de 7 heures qui se relayent.

Système de consommation
En signant pour faire partie de la première colonie extrasolaire d’Amérique du Nord, chaque passager a pu emporter avec lui ses coordonnées bancaires, cependant l’argent physique n’a pas été accepté à bord. En vérité, la compagnie responsable du projet s’est approprié cet argent pour le convertir en système monétaire virtuel accessible à bord, nommé crédit extra solaire, ou CES. Tous les services sur le vaisseau sont payants, à commencer par le loyer du logement et les repas, afin de faire tourner un système économique viable et rappeler que ce voyage n’est pas une croisière de plaisance mais un périple vers une nouvelle vie, la fondation d’une communauté où chacun se doit de tenir son rôle et travailler dur pour la faire fonctionner. Étant donné que toute chose se monnaie et que chaque semaine sont prélevés automatiquement les services basiques agréés par sa classe, il est évident que les passagers sont rémunérés pour le travail qu’ils effectuent sur le vaisseau ou pour contribuer à la vie communautaire.

Divertissements
Tout a été prévu pour que le bref séjour des passagers à bord du vaisseau se passe à la perfection. De ce fait, de nombreuses possibilités de divertissement sont accessibles, moyennant des CES bien sûr. Restauration de tous types reprenant des spécialités terriennes des cinq continents, bibliothèques, cinémas, salles de sport, piscines, opéras, musées interactifs, casinos… Les colons ont là une occasion unique pour prendre du bon temps après quelques heures de travail quotidiennes. Les paris ont une place de choix dans les distractions offertes. Tout est bon pour monnayer quelques CES : jeux sportifs, de danse, de cartes… Les concours de boisson sont quant à eux proscrits, mais il est tout à fait possible de les organiser secrètement (et c’est loin d’être rare en troisième classe), du moment que personne n’est pris en flagrant délit d’ébriété. Du moment que vous pouvez payer, vous pouvez tout parier, mais si l’on rêve de gagner, il faut aussi s’attendre à perdre.
le Ven 7 Juil - 12:51