Walk on the moon
avatar
  • Messages : 59
  • CES : 400
  • Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://evolved.forumactif.com
Walk on the moon
La vie sur Terre


État de la planète
2317. En trois siècles, bien des choses ont changé depuis les accords internationaux de Paris sur le climat, et bien d’autres ont empiré. Si les progrès en matière de production d’énergie ont permis d’abandonner les énergies fossiles et polluantes pour stabiliser la montée en température de la planète, le prix à payer en a été saisissant : montée des océans faisant disparaître certains littoraux, assèchement progressif des lacs et des rivières, désertification des zones devenues arides. La technologie allait toutefois sauver l’Homme, comme d’habitude, de la même manière qu’elle le perdrait. La généralisation, dans les pays les plus développés, d’un mode de vie basé sur l’assistance informatique, sur le prolongement des fins de vie, sur la synthèse artificielle ou la culture hors sol des produits alimentaires et autres denrées de première nécessité, a participé à la croissance presque exponentielle de la population, à tel point que, lorsque les gratte-ciels de plus en plus hauts n’ont plus suffi, s’est imposée la politique de l’enfant unique. Mais quel être vivant saurait obéir à de telles lois allant contre son désir et son besoin de transmettre ses gènes aux générations à venir ? Pas l’être humain en tout cas, et si cette politique a fonctionné dans les mégalopoles où les contrôles sont extrêmement stricts, elle n’a pas pris dans les régions reculées et les pays les moins avancés, où de nombreux conflits armés ravagent tous les jours un peu plus des hommes et des femmes qui en viennent à se battre pour de l’eau, de la terre et de la nourriture. La surpopulation a ainsi engendré la réduction notoire des espaces naturels, disparaissant peu à peu sous le béton et le métal. Le mode de vie ultra technologique nécessite une grande consommation d’énergie et surtout, l’utilisation de métaux rares dont les sources ont fini par se tarir, obligeant l’Homme à explorer d’autres cieux pour piller d’autres cailloux que la Terre. A commencer par la Lune et ses précieux silicium et thorium, puis Mars, puis d’autres satellites de type tellurique, à la croûte solide, pour en extraire toutes les denrées rares.

Domination scientifique
L’omniprésence de la technologie, dans tous les domaines et à tous les stades de la vie, a permis l’émergence d’une nouvelle forme de pouvoir, directement héritée et encore extrêmement liée aux lobbies industriels. La politique classique s’est ainsi pliée, en Amérique du Nord, en Europe et en Asie de l’Est, aux exigences et aux discours alarmants des scientifiques et des entreprises, pour finalement devenir la cour des jeux d’influence et des conflits internes, entre scientifiques de renom et groupes industriels souhaitant se tailler la plus belle part du gâteau. Car c’est bien de cela dont il s’agit : du pouvoir et de l’argent.

Politique du mariage
Si la surpopulation a globalisé la loi de l’enfant unique, les autorités scientifiques ont elles décrété la nécessité de mettre en place un système où les couples sont formés selon un programme génétique bien spécifique, permettant un meilleur brassage des gènes et surtout, la non-prolifération des tares et autres maladies génétiques. Ainsi, chaque individu, à ses 18 ans, doit se recenser et se soumettre à une analyse génétique. Son génotype est alors gardé en mémoire et, si à trente ans, l’individu n’est toujours pas marié à une personne de son choix et dont l’union a été autorisée par l’Etat (ce qui permet donc les mariages d’amour pour les couples hétérosexuels, alors que les couples homosexuels sont durement écartés et ne possèdent pas les mêmes droits), des tests de compatibilité seront effectués pour finalement lui soumettre un compagnon ou une compagne choisi grâce au programme génétique. Cette décision n’est pas contestable et le couple ainsi assorti doit concevoir un enfant dans les cinq ans suivant leur union, sous peine d’une amende. L’on ne peut prétexter des problèmes de fertilité, car la procréation médicalement assistée ou la gestation pour autrui sont devenues très simples d’accès. Le divorce peut être autorisé en cas d’extrême nécessité (incluant la mise en danger d’un membre du couple par des violences répétées, par exemple). En cas de séparation ou de veuvage à un âge inférieur à 50 ans, un nouveau test de compatibilité est effectué et, si les deux nouveaux époux n’ont pas eu chacun un enfant de leur côté, il leur est autorisé d’en concevoir un ensemble.Les militaires, durant leur contrat, ne sont pas soumis à cette politique, mais ont tout à fait le droit de se marier aussi, par dérogation et en respectant la loi de l’enfant unique. Par ailleurs, en cas de non-respect de ces règles, ou en cas de fraude ou tentative de fraude, des sentences sévères seront appliquées qui peuvent aller jusqu’à une peine d’emprisonnement ferme et à l’interdiction formelle de se marier et de concevoir un enfant. La contraception, dans cette société basée sur la régulation des naissances, tient un rôle très important et il est absolument impensable et même illégal d’avoir un enfant hors mariage. Dans certains cas, les autorités peuvent soumettre la castration chimique d’un individu, homme ou femme, dans le cadre d’une sanction juridique ou pour éviter de dépasser le quota d’enfants autorisés (en constatant notamment un certain nombre d’interruptions de grossesse et en éviter de nouvelles). De même, une personne peut en faire la demande, si elle ne désire pas avoir d’enfant. Pour le cas particulier de la colonisation, qui nécessite un développement de la population, la corporation E-volved a autorisé que la règle de l’enfant unique soit assouplie pour permettre la naissance de deux enfants maximum par foyer.

Mode
Avec la disparition progressive des terres cultivables et irrigables, il est devenu impossible de produire des fibres naturelles comme le coton, la soie ou la laine, sauf par synthèse industrielle, qui requiert un procédé rendant ces tissus très onéreux. Les fibres synthétiques comme le polyester qui dérivaient du pétrole, ont aussi été remplacées par d’autres matériaux issus des nanotechnologies et de ce fait, les excentricités les plus improbables ont pu s’exprimer dans la mode. Vêtements fluorescents, images holographiques changeant au gré des humeurs en affichant des messages humoristiques, ou pour les plus simples, défilant de manière régulière. Pour sortir, on aime être vu, que ce soit par la coupe originale de ses vêtements ou par ses couleurs. Dans la vie ordinaire, on se contente plutôt de vêtements assez classiques, ressemblant à ceux du début du XXIème siècle. Mais surtout, la grande mode qui est venue tout droit des scientifiques, est au blanc épuré, aux tissus moulants qui forment comme une seconde peau qui en révèle assez tout en le cachant suffisamment.

Alimentation
La base de l’alimentation est le pain. Ou du moins, une préparation amidonnée qui en a le gout et pour les plus aisés, la texture. Les seules céréales que l’on cultive sont des dérivés du blé, génétiquement modifiés pour pouvoir pousser en culture hors sol, mais ces fermes technologiques et verticales sont des infrastructures coûteuses et insuffisantes pour nourrir toute la population. De même, les protéines végétales comme animales, les fibres, les vitamines, bref, tout est synthétisé à échelle industrielle et si les plus pauvres se contentent de sortes de mueslis parfaitement équilibrés, qui peuvent prendre le goût de divers repas, l’on peut trouver malgré tout des mets qui ressemblent à quelque chose si l’on veut se faire plaisir avec un petit salaire de classe moyenne. Les rares élevages d’animaux ou poissons, et les dernières productions fruitières réservent leurs produits aux restaurants les plus réputés, qui se comptent sur les doigts d’une main en Amérique. Il en est ainsi de même à bord de l’Alpha Chimera, qui a embarqué, dans ses soutes, les ADN d’une grande majorité d’espèces animales et végétales qui ont pu être sauvegardées, dans l’espoir de pouvoir les faire s’adapter aux conditions de vie d’Elpida.
le Sam 8 Juil - 13:04