anyone who has never made a mistake has never tried anything new
avatar
  • Messages : 146
  • CES : 544
  • Age : 34 ans
  • Profession : Ingénieur en systèmes énergétiques
  • Avatar : Ben Schamma
  • Crédits : .sophia (avatar + gifs)
  • Date d'inscription : 05/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
anyone who has never made a mistake has never tried anything new
Les coins isolés et peu fréquentés étaient d’une rareté chère dans l’Alpha Chimera, où se côtoyaient forcément les mille passagers qui auraient bientôt toute une planète comme aire de jeu. Et plus rares encore étaient les endroits propices au travail mécanique, en dehors des bureaux des ingénieurs et les salles des techniciens. Restait donc ce petit couloir dérobé que personne ne fréquentait, parce qu’il n’y avait rien à y voir ou à y faire, hormis un minuscule hublot donnant sur l’espace infini. Et c’était là que Jake avait étendu devant lui plans et calculs, à même le sol, ainsi que ses outils et quelques pièces de première nécessité en cas d’ajustement à faire. Assis par terre comme un gamin qui jouait aux Lego, il procédait aux dernières vérifications sur sa dernière petite fierté. Un skate à sustentation magnétique. Un jouet que personne, au sein de l’Evolved Corp, n’avait cru bon de convertir pour un public plus adulte avec des tâches autrement plus importantes que s’amuser à faire des figures dans les airs ou faire la course avec leurs collègues. Au diable le sérieux ! Jake avait tellement hâte de pouvoir s’éclater avec un tel appareil, ayant rapidement constaté les limites des trottinettes, même lorsqu’elles étaient débridées. La faute au guidon, peut-être…

« Et voilà, mon tout beau ! », s’exclama-t-il en lissant la surface plane de la planche magnétique du plat de la main. Restait plus qu’à faire les réglages en rapport avec le champ magnétique… L’ingénieur posa délicatement l’objet au milieu du couloir et activa la mise sous tension du système. La surface pour les pieds, recouverte d’un revêtement antidérapant, s’éclaira, pour son pourtour, d’un néon bleu clair, signe que la batterie fonctionnait et alimentait bien l’électronique embarquée. « Bien. Alors… », marmonna-t-il en affichant l’hologramme de son poignet connecté. Il se connecta à l’appareil et un menu s’ouvrir pour le configurer. Une chance d’avoir quelques geeks parmi ses amis collègues. Jake se redressa pour se remettre sur pieds, accroupi cependant pour observer le moindre phénomène bizarre qui pourrait avoir lieu entre le bas de l’appareil et le sol. Du bout du doigt, le regard fébrile, il déclencha la mise en marche du champ magnétique. Et là, après quelques secondes d’immobilité, le skate tressaillit et s’éleva à plusieurs centimètres du sol. Un large sourire éclaira le visage de l’ingénieur, tout à son travail, totalement fermé à l’environnement extérieur. « Ça marche ! » Evidemment. Cela n’avait rien d’étonnant, après tout, il avait vérifié et fait vérifier plusieurs fois la qualité du son procédé.

Restait à savoir maintenant si l’appareil allait avancer. Du bout du doigt, il appuya à l’avant de la planche pour la déséquilibrer et provoquer la réaction électronique qui le ferait avancer. Rien ne se passa, si ce ne fut que le skate n’apprécia guère de toucher le sol à l’avant. Jake n’insista pas et procéda à quelques réglages supplémentaires via l’hologramme qui flottait au-dessus de son poignet et essaya à plusieurs reprises, jusqu’à ce que cela fonctionne. Génial. C’était absolument fantastique. Il allait pouvoir, d’ici très peu de temps, dire adieu aux trottinettes et traverser le vaisseau sur son skate tout en portant quelques affaires. Mais il n’eut guère le temps de se réjouir davantage car, à l’entrée du couloir, une ombre se profila, qu’il ne détecta pas au premier abord. Ce ne fut que lorsqu’il entendit les pas sourd résonner jusqu’à ses oreilles que l’ingénieur détourna le regard de son nouveau jouet pour apercevoir une large silhouette qui approchait à grands pas. Des pas chaussés de bottes de militaires.
le Jeu 13 Juil - 22:13


You don’t want to be my enemy
avatar
  • Messages : 43
  • CES : 310
  • Age : TRENTE-TROIS ANS.
  • Profession : MILITAIRE (CAPITAINE).
  • Avatar : CASPAR PETEUS.
  • Crédits : (c) MEDUSANEXUS.
  • Date d'inscription : 09/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
You don’t want to be my enemy

Les nerfs à vif, la cage thoracique qui s'agite plus qu'à l'accoutumée et une démarche pressée. Inutile d'être devin pour deviner la contrarié du militaire qui arpente les couloirs avec le faciès complètement fermé. Depuis que Dyvan est rentrée dans un sale état et lui a annoncé la présence de Jake à bord, impossible pour Edon de passer outre. Il réclame vengeance d'une manière ou d'une autre. Bien qu'incapable de prédire la réaction qu'il aura une fois face au trouble-fête, il n'a plus aucun bon sentiment à son égard. Seulement beaucoup de rancune ainsi que de colère. Il rumine dans sa barbe en fouillant les coins de l'Alpha Chimera où Jake est le plus susceptible de se trouver. Mais rien. Absolument aucune trace de lui. Se cache-il ? Avec le peu d'informations qu'il possède sur lui actuellement, Edon est forcé de se renseigner auprès de ses collègues. Lui qui n'est pas d'humeur sociable aujourd'hui, il lâche un grand soupire. Plus tard, il est enfin en possession d'une piste sur la position de l'homme recherché.

◈ ◈ ◈

Edon fouille l'étage des commandes, une zone peu fréquentée où paraît-il, quelqu'un a vu Jake se rendre un peu plus tôt. De quoi mettre la puce à l'oreille au militaire qui ne voit pas d'un bon œil le fait qu'il rôde en solitaire. C'est louche, ça pue le règlement prêt à être enfreint à plein nez. Il longe un couloir, la tête pleine d'images désagréables - comme si il avait un début de paranoïa. Il rumine à nouveau dans sa barbe, jusqu'à ce qu'une voix familière ne lui siffle jusqu'aux oreilles. Elle n'est pas à côté mais indique à Edon sa position et non... Il ne rêve pas. Le militaire reconnaît le ton de l'enfoiré de première. Aussitôt ses poings se serrent, ses sourcils se froncent et son pas s'accélère dans la bonne direction.

Plus il approche de Jake, plus ses envies meurtrières se dessinent sur son visage. Suffisamment proche, il se stoppe et le darde d'un regard accusateur très glacial. Très noirci. « Toi. » La seconde qui suit, son attention est portée sur ce qui semble être un skate modifié aux pieds de son interlocuteur. Il n'avait peut-être pas si tord. Si cela le contrarie encore plus, une part de lui se réjouit de l'avoir surpris à ce moment. Quoi de mieux que confisquer son jouet pour prendre sa revanche sans se détourner des règles. « Qu'est-ce que c'est que ce trafic ? » Il n'hésite pas à avancer plus en avant, attrapant le skate. Une opportunité. Néanmoins, Jake doit s'en douter, Edon n'est pas là uniquement pour ça. Il scrute un instant l'objet mais repose bien rapidement ses pupilles sur lui. Pas question que cette ordure approche à nouveau Dyvan.
le Lun 17 Juil - 13:46